Imprimer

Présentateur de nombreuses émissions de divertissement sur les chaînes publiques et privées, il est l'un des animateurs les plus populaires du paysage audiovisuel français. Il est connu pour les émissions Que le meilleur gagne, Taratata, N'oubliez pas votre brosse à dents, Téléthon, Tout le monde veut prendre sa place et N'oubliez pas les paroles ! sur France 2.

Régulièrement élu animateur préféré des Français depuis 2009, la carrière de Monsieur Jeux du PAF a connu une traversée du désert au début des années 2000 avant un retour en grâce. Né à Alexandrie le 14 novembre 1961, Nagui Fam est le fils d’un professeur de littérature française, égyptien, et d’une franco-italienne, professeur de français. Il n’a que trois ans lorsque sa famille quitte l’Egypte pour s’installer en France.
Ses parents et lui déménagent ensuite à Ottawa au Canada. En 1968, le jeune Nagui revient avec ses parents en France et la famille emménage à Cannes.
Après son cycle secondaire à l’Institut Stanislas, Nagui élève hyperactif, obtient son Bac C avec mention. Il intègre alors la faculté des Sciences de Nice, avant d’intégrer les classes préparatoires des écoles de commerce. Démotivé, il finit par abandonner et décide de se tourner vers l’une de ses passions : la musique. Il se lance dans le divertissement et organise des boums et des parties entre copains.
Nagui, accompagné de son frère, ne retournera en Egypte qu’en 2010. Adolescent complexé par son nom de famille, c’est à l’occasion de ce retour aux sources qu’il réalise l’attachement à ses racines.
Installé à Paris pour ses études, où il commence une prépa HEC, il anime dès 1981, avec trois copains, Radio Galère, une radio pirate. Lorsqu’il retourne à Cannes voir sa famille, ils se produit comme DJ dans les discothèques de la région. Très vite il abandonne ses études pour se consacrer à l’animation radio et entre à Radio France Nice Côte d’Azur. En 1986, il rencontre Laurent Boyer qui lui permet d’intégrer Chic FM, qu’il quitte au bout de quelques de mois pour devenir animateur sur M6, aux commandes de l’émission Clip Dédicace.
En 1988, il est remarqué par Monique Le Marcis qui l’engage sur RTL. Il restera dix-huit ans sur cette radio avant d’être congédié en 2006 (Le conseil des prud’hommes accordera raison à l’animateur en 2009 dans le procès qui l’oppose à la station). C’est avec l’animation du jeu Que le meilleur gagne à partir de 1990 sur la Cinq, qu’il devient un visage célèbre du petit écran. Après l’arrêt de la Cinq l’émission est transposée sur France 2 dont Nagui devient l’animateur vedette de l’époque, avec notamment un autre jeu, N’oubliez pas votre brosse à dents.
Suite à la polémique des salaires des animateurs-producteurs Nagui quitte le service public en 1996, mais refusant le tournant de la télé-réalité qui envahit les écrans au début des années 2000, sa carrière connaît quelques années en demi-teinte. A partir de 2005, il revient sur France 2 avec Intervilles puis avec les jeux Tout le monde veut prendre sa place en 2006, et N’oubliez pas les paroles en 2007 qui lui donnent un nouvel élan.
Nagui est également un passionné de musique. Adolescent, il joue de la batterie dans un groupe baptisé Euterpe (déesse de la musique). Entre 2005 et 2010, il présente et produit la cérémonie des Victoires de la Musique. En 1993, il lance Taratata, émission musicale de référence, produite par sa société de production créée la même année, Air Productions. Vingt ans plus tard après l’arrêt de l’émission sur France Télévisions, Taratata va connaître une seconde vie avec la diffusion du show sur le site MyTaratata, et sa rediffusion sur TV5 Monde et RTL2 !
Côté vie privée, Nagui a épousé l’actrice Mélanie Page le 5 juin 2010 après dix ans d’amour et la naissance de deux petites filles, Roxane (2004) et Annabel (2008). La famille s'agrandit avec la naissance d'un garçon prénommé Adrien. Il est également le père de Nina qu’il a eu avec la présentatrice Marine Vignes.
 
Généalogie
 
I - David Teitelbaum né en 1815 épouse Sefchiz Cohen, dont :
II - Isaac Teitelbaum, né le 1er mars 1842, Ekatérinoslaw, décédé le 9 novembre 1909, Nîmes,  Marchand de fourrage, épouse Ita Falcowitch, dont:
III - Léon Teitelbaum, né en 15 mars 1881, Ekatérinoslaw, épouse  le 4 février 1903, à Nîmes  Camille Lévy,  née le 25 octobre 1884 à  Annaba, décédée le 11 septembre 1907 à Nîmes, fille d'Echouar Levy et d’Anna Heissous.  Il se remarie avec Esther  Mayrargues, née le 24 novembre 1886, Carpentras, fille Josué David Mayrargues (1851-1913) et de Bengude Lea Elisa Mayrargues (1858), dont:
du premier lit
1) Reine Teitelbaum, née le 26 novembre 1903, Nîmes, décédée en 1943, Auschwitz, (Pologne), épouse le 19 janvier 1924 à Nîmes  Guenoun Vidal, né le 15 octobre 1893 à  Oran.
2) Marcel Teitelbaum, qui suit,
du second lit
3) Ita Teitelbaum, née le 11 février 1913 à  Nîmes
4) Odette Teitelbaum, née le 6 février 1917, Nîmes.
IV - Marcel Teitelbaum, né le 21 novembre 1906, décédé le 29 février 1988, Mandelieu-la-Napoule, épouse à Marseille (13) le 29 décembre 1927.
 
Voir sa généalogie
 
Généalogie Magazine n° 372-373
Affichages : 566