Laëtitia Casta
Les racines d’une d’une étoile

Luc Antonini

Originaire d’Aregno petite commune du littoral de Haute-Corse Laëtitia Casta mannequin de notoriété mondiale, actrice de cinéma, est le modèle d'un des bustes de Marianne.

Les Casta en France
475 personnes portent le nom Casta aujourd'hui en France selon les estimations de L'Internaute. Le nom Casta figure au 20 188ème rang des noms les plus portés en France.

Origine du nom Casta
Nom surtout porté en Sardaigne et en Corse. Il désigne celui qui est originaire de Casta, nom de deux communes, l'une en Haute-Corse, l'autre en Ligurie.

Biographie
Lorenzo Casta, est né à Aregno petite commune du littoral de Haute-Corse situé en Balagne. De cette région est issu Batiste Giabiconi, mannequin, chanteur et ils ont de nombreux noms en commun tels que les Tarquiny. Lorenzo est l’ancêtre le plus lointain de Laëtitia Casta retrouvé a ce jour. Deux enfants lui sont connus Angelo Lorenzo et Angelo Francesco.

Angelo Francesco Casta quitte son village pour Pigna petite agglomération balanin sans façade maritime limitrophe d’Aregno. Angelo Francesco Casta est le père de deux garçons Giovanni Angelo et Giovan Battista.
Giovan Battista Casta est né à Pigna où la famille Casta s’est implantée, son fils:

Manuel Valls
Les racines d’un premier ministre

Luc Antonini

 

Les Valls en France
1 161 personnes portent le nom Valls aujourd'hui en France selon les estimations de L'Internaute. Le nom Valls figure au 6 878ème rang des noms les plus portés en France.
Origine du nom Valls
Celui qui habite dans une vallée ou un vallon. Telle est l'interprétation la plus évidente. A noter, dans toute les variantes du nom, la présence du S final, qui semble correspondre à une sorte de génitif, voire d'ablatif, que le français exprime par la préposition DE (Valls = de la vallée, cf le nom Duval). Précisons enfin que Valls est plus fréquent en Catalogne du Sud et en Vallespir, tandis que Baills s'impose en Roussillon. (geneanet)
Biographie
La Saga des Valls ancêtres de notre premier ministre commence avec un Manuel Valls, né à Castellsera vers 1800. Il est d’abord qualifié de tailleur, mais vers la fin de sa vie il est négociant à Barcelone, où il a émigré. Il est l’époux de Josefa Bosch, native de Verdu, diocèse d’Urgel province de Lerida. Ses trois enfants sont banquiers. L’aîné Ramon Valls crée avec son frère Simon une banque à San Feliu de Guixols et plus tard à Gérone. Le plus jeune Magi est à l’origine de la banque de Barcelone. Les enfants de Manuel et de Josefa
1) Ramon Valls, banquier, né à Castellsera en 1818 il meurt à San Feliu de Guixols le 13 février 1865. Il épouse à San Feliu de Guixols le 21 novembre 1842 Gertrudis Vicens Gelabert, soeur d’Ana épouse de son frère Magi. Ils ont de nombreux enfants.
2) Simon Valls qui épouse en 1ères noces à San Feliu de Guixols le 7 septembre 1853 Agustina Estrada et en 2èmes noces à San Feliu de Guixols le 3 février 1868 à Maria Pastora Bolcello.
3) Magi (Magin) qui suit.

 Julie Gayet
Comédienne aux racines bien françaises

Luc Antonini

 

L’ actrice Julie Gayet descend de cinq générations de médecins du côté paternel et du célèbre fabricant des poêles Faure du côté maternel. De la Bretagne, aux Hautes Alpes, de la Corse, d’Algérie, Champagne-Ardenne, bien sur la région parisienne, mais aussi l’île de Malte. Voilà où vivaient les ancêtres de Julie Gayet.


l’Histoire des Gayet commence avec François Gayet, époux de Julienne Gicquel. Ils vivaient à Pleucadeuc, leurs fils François y est né le 15 février 1639. Ce dernier épouse, en 1685, Yvonne Hervieu native aussi de Pleucadeuc où elle voit le jour le 17 juillet 1648, fille de Vincent Hervieu et de Perrine Hervieu. Veuve le 8 février 1689, Yvonne quitte Pleucadeuc pour Malestroit où ses enfants sont établis. Elle y meurt le 25 août 1706.
Les enfants de François et d’Yvonne sont : François ancêtre de Julie qui suit ; Marie Gayet (1690-1740) qui prend pour époux en 1705 René Loarzel ; Jeanne Gayet, née en 1691, et Pierre Gayet qui épouse Guyonne Bellego. François Gayet, marchand, né à Pleucadeuc le 2 août 1683, meurt le 20 novembre 1738 à Malestroit où il avait épousé le 25 juillet 1712 Jeanne Hervieux, fille de Mathurin Hervieu (x) et de Guillemette Fablet. De cette union naquirent de nombreux enfants. Guillemette, Jean qui suit, Marie, Françoise, Jeanne, Louise, Pierre (1720-1720) et la dernière Perrine qui devient épouse de Louis Velet en 1738, ap. Jean Gayet, née à Malestroit le 17 février 1716, meurt à Malestroit le 17 juillet 1777, il épouse dans sa ville natale le 5 février 1734 Julienne Belay, fille d’André Belay et de Gilette Legendre. Leur fils, Julien Gayet, est négociant, teinturier, il est aussi officier de la milice, né à Malestroit le 25 juillet 1737 où il s’éteint le 4 octobre 1810, marié le 2 août 1757 à Marie-Claire Haucmart, fille René Haucmart et de Marie Filleul , dont de très nombreux enfants : Prudent François Marie Gayet, né à Malestroit le 15 janvier 1770, mort le 18 juin 1838. Marié à Malestroit le 13 janvier 1790 à Reine Goyat, née à Malestroit le 18 juin 1773, morte à Malestroit le 3 janvier 1881, fille de Jean-Marie Goyat et d’Anne Houeix dont : Prudent, Amédé Joseph, Reine Cécile, Emmanuel, marié en 1843 à Mélanie Steff, a.p.

Édith Piaf

La môme de l’acrobate

par Luc Antonini

  

Baptisée par Louis Leplée la « môme Piaf », Édith Piaf avait la fragilité du mot qui en argot signifie petit oiseau. Du haut de son mètre quarante-sept, Édith Piaf a séduit un très large public qui 50 ans après sa disparition rend hommage à cette voix exceptionnelle.

Sa mort survenue en fait à Plascassier dans les Alpes-Maritimes, mais déclarée à Paris, a été suivie quelques heures plus tard par celle de son ami Jean Cocteau (1889-1963). Son décès fut un deuil national, elle rejoigna sa dernière demeure entourée d'une foule immense. Elle est enterrée au cimetière du Père Lachaise dans le XXIème arrondissement de Paris, non loin d'Yves Montand et de Simone Signoret. Sa tombe est l'une des plus visitée par les touristes.

Les Gassion, famille normande sur dix générations

Les ancêtres d’Édith Piaf ont pour berceaux la Basse-Normandie, la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais, l’Italie et le Maroc.
Édith Piaf est née Édith Giovanna Gassion. L’ancêtre le plus lointain localisé en ligne directe est Jean Gassion (n°256), maçon à Castillon, dans le département du Calvados. Son fils, Gilles Gassion (n°128) et son petit-fils, Jacques Gassion (n°64) y ont vu le jour, le premier, le 9 juin 1706, le second, le 9 mai 1740.
Jacques Gassion (n°64) épouse le 18 septembre 1760 à Noron-la-Poterie (Calvados) Suzanne Mancel (n°65) qui lui donne un fils, Jacques François Gassion (n°32) né à Arganchy (Calvados).
Les quatre générations suivantes vont voir le jour à Falaise, dans cette ville où, enfant, Édith Piaf passera une partie de son enfance chez sa grand-mère paternelle.

Dominique Lavanant
Sacrée Bretonne !


Luc Antonini

  

Actrice tout terrain, Bretonne d’origine, Dominique Lavanant «habite» le cinéma français depuis plusieurs décennies et est l’un de ces seconds rôles que l’on n’oublie pas.

L’avanant, Avenant, Le Avanant, Avanant, An Avanant, Advenant, Lavanant. C’est dans les Côtes d’Armor que le nom est le plus répandu (variante : Lavenan). Il correspond à l’ancien français ‘avenant’, avec deux sens possibles : soit un nouveau venu, un étranger, soit une personne agréable. Avec le même sens : Lavanan, Lavanant (29). 731 personnes portent le nom Lavanant aujourd’hui en France selon les estimations de L’Internaute.
Le nom Lavanant figure au 12 083e rang des noms les plus portés en France.
Charles Lavant est né vers 1670. Il était tailleur à Plestin-les-Grèves, village des Côtes-d’Armor, Le littoral plestinais est composé de falaises, de criques rocheuses, de plages de sable fin et la Lieue de Grève. C’est l’une des plus grandes baies de Bretagne.
Charles épouse en 1ères noces à Guimaec, le 11 octobre 1699, Jacquette Le Montreer. Veuf le 28 avril 1712, il se remarie à Plestin-les-Grèves le 27 février 1715 avec Louise Drillet, fille de Rolland Drillet et de Jeanne Le Roux. Sa seconde épouse lui donne cinq enfants. Il a un fils prénommé Louis de son premier mariage, ce dernier est témoin lors de la deuxième union de son père. Dominique Lavanant descend du plus jeune des enfants : Guillaume Lavanant. Celu-ci se marie à Guimaec le 4 février 1757 avec Marie Le Gac, d’où : Jean-Louis Lavanant, qui se marie le 9 novembre 1784 dans le ravissant village du Finistère de Lanmeur.